Doctorat, qualité de l'enseignement supérieur

Evaluation AERES d’une école doctorale – Experte jeune docteure

Au mois de décembre 2013, j’ai été sollicitée par l’Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES) pour expertiser et évaluer le fonctionnement d’une Ecole Doctorale (ED) en tant qu’experte jeune docteure. Je vais vous expliquer ici comment se déroule ce type d’expertise.


La candidature


J’avais soumis ma candidature (à lire ICI) à l’AERES en mai 2013 pour devenir experte jeune docteure. L’évaluation AERES des écoles doctorales était quelque chose qui m’intriguait beaucoup, je l’avais jusqu’alors uniquement expérimenté en tant que doctorante. Début novembre, je reçois un mail de l’AERES pour aller expertiser une école doctorale au pays de Dany Boon dans le Nord.
Sachant que j’ai soutenue ma thèse en 2009, je me suis demandée si j’étais encore une jeune docteure et quels étaient les critères pour être expert jeune docteur. Un délégué scientifique de l’AERES m’a répondu que l’expert jeune docteur était celui qui remplissait les critères suivants:
– il a soutenu sa thèse il n’y a pas très longtemps (disons qu’il a fait son doctorat dans le nouveau système);
– il a un poste (universitaire ou non) qui correspond à ses compétences de docteur;
– il est investi et a de l’expérience dans la formation doctorale.


Le comité d’experts


Nous étions cinq pour expertiser cette école doctorale. Il y avait trois enseignants-chercheurs (dont l’un avait été désigné président du comité d’experts), un délégué scientifique de l’AERES qui gérait l’aspect logistique et organisationnel, et moi-même en tant qu’experte jeune docteure. Nous venions tous d’une discipline différente et j’étais la seule femme.


Grille d’évaluation


L’AERES nous a envoyé pleiiiiin de documents à lire, environ 200 pages: des documents sur la politique générale de l’université, sur le fonctionnement et la politique de l’ED, la description des formations proposées par l’ED, des documents de synthèse et d’évaluation de l’AERES, des documents administratifs pour la mission, des documents pour les experts, etc. J’ai mis deux jours entiers pour les lire et comprendre ce que je devais faire avec. Point positif, un délégué scientifique prend contact avec l’ensemble des experts jeunes docteurs pour leur expliquer le fonctionnement de l’évaluation AERES, le déroulement de la mission d’expertise et pour répondre à leurs questions.
Avant de partir en mission, nous devions 1) lire les documents envoyés par l’AERES; 2) remplir la grille dévaluation; 3) l’envoyer au président du comité d’experts.

—> La grille d’évaluation peut être téléchargée ICI.
Elle comprend trois grands volets auxquels il faut attribuer une note : A+, A, B ou C. La note A+ signifie que « l’école doctorale satisfait pleinement à l’ensemble des critères de l’évaluation et présente un ou plusieurs éléments supplémentaires en termes d’excellence, d’originalité ou de dynamisme. »
– 1er volet: Fonctionnement et adossement scientifique de l’ED (16 items à évaluer)
– 2ème volet: Encadrement et formation (15 items)
– 3ème volet: Suivi et insertion des docteurs (9 items)


Déroulement de l’expertise


Matin
– Réunion d’information par les délégués scientifiques AERES sur le déroulement d’une évaluation AERES (1h)
– Présentation de la politique de l’université par ses représentants (2h-2h30)
Après midi
– Réunion entre experts pour confronter nos fiches d’évaluation et préparer nos questions (10mn)
– Présentation de la politique de l’ED par son directeur (20 mn), suivi des questions des experts (40mn)
– Discussion avec les doctorants (1h10)
– Réunion entre experts pour préparer de nouvelles questions ou des demandes de clarification concernant le fonctionnement et la politique de l’ED (10mn)
– Discussion avec le directeur de l’ED (40 mn)
– Réunion entre experts pour préparer les grandes lignes du rapport finale (30mn).


Le rapport final


A la fin de la journée d’expertise, nous nous sommes répartis les tâches. Chacun avait comme mission de rédiger une partie du rapport final et le président se chargeait d’en faire une synthèse et de rédiger l’intégralité du rapport final. Il est aidé dans cette tâche par le délégué scientifique de l’AERES. Le rapport final fait mention des notes attribuées à chacun des volets de la grille d’évaluation. Les éléments positifs sont encouragés et les points faibles sont soulevés, s’en suivent des recommandations.
—> Un exemple de rapport d’évaluation d’une ED: ICI


C’est payé combien ?


J’ai touché 200 euros pour l’expertise. Par ailleurs, l’AERES a pris en charge les billets de trains, les deux nuits d’hôtel et les repas.

AERES pour le fun

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s