Direction de recherches, Doctorat

Sortie de mon livre « Le doctorat: un rite de passage »

Je suis très fière de vous annoncer la sortie de mon livre intitulé « Le doctorat: un rite de passage » édité chez Téraédre dans la collection Anthropologie au coin de la rue. L’ouvrage a été préfacé par David Le Breton, un chercheur en Sociologie qui travaille sur les rites de passage contemporains. Je suis une grande grande fane de ses travaux, ce fût vraiment un réel honneur pour moi qu’il accepte de rédiger ma préface. Ce livre est le résultat de 4 looooongues années de travail. Comme pour la rédaction de la thèse, l’écriture de ce livre ne fût pas un long fleuve tranquille, beaucoup de stress et beaucoup d’angoisses! Mais voilà, maintenant qu’il est là j’en oublie toutes ces douleurs 😀
A commander notamment ICI ou LA ou sur Amazon
Mon interview sur Educpro —> De doctorant à jeune chercheur: une « expérience éprouvante »
Article de Jean Charles Caillez sur mon ouvrage —>« Tout ce que qu’il faut savoir sur le doctorat avant de s’y engager… par Laetitia GERARD»


Résumé


En quoi le doctorat constitue – t – il un rite de passage ? Le parcours doctorant est une aventure extrêmement riche dans laquelle le doctorant doit faire face à de nouveaux défis, difficultés ou obstacles : la découverte des implicites et l’appropriation de la culture scientifique, l’intégration dans la communauté scientifique, la relation duale avec son directeur de thèse, l’apprentissage de l’écriture scientifique, les incompréhensions de l’entourage, la gestion du stress, la gestion de ses identités multiples, le vide de l’après – doctorat ou le douloureux choix de l’abandon. L’auteure fait une analyse sociologique du parcours doctoral et post doctoral en s’appuyant sur ses propres recherches, sur les recherches francophones et anglophones qui ont été menées sur le thème du doctorat et
en s’appuyant sur des extraits de journaux de bord de doctorants et de jeunes docteurs. La problématique de l’insertion professionnelle des docteurs est également abordée, notamment sous l’angle des compétences. Le jeune docteur ressort grandi de l’expérience doctorale avec un enrichissement professionnel et personnel qu’il peut faire valoir sur le marché du travail en dehors de la sphère académique. La finalité du doctorat n’est plus uniquement de former des chercheurs, mais aussi des professionnels qui seront des vecteurs essentiels de l’innovation et ce, dans tous les secteurs d’activités. Quelles compétences les docteurs développent-ils et comment peuvent-ils les valoriser en dehors de la sphère académique ?

11337763-0

SommaireV2

3 réflexions au sujet de “Sortie de mon livre « Le doctorat: un rite de passage »”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s